Les incontournables du centre rouge de l’outback australien

 

Au cœur d’un des plus grands pays de la planète, un territoire constitué de terres rouges attire depuis des dizaines d’années les visiteurs en quête d’aventures uniques. Le rocher sacré d’Uluru, fer de lance de ce territoire surnommé centre rouge est l’eldorado de tout voyageur qui souhaite aller à la rencontre des aborigènes, une ethnie séculaire qui après avoir été stigmatisée retrouve depuis peu au travers des arts, ses lettres de noblesse. Nous avons visité ce territoire de l’Australie et nous vous en apportons notre expérience.

Australie Sydney Aborigene

D’une superficie totale de 7 686 850 km2, l’Australie autrement nommée le Commonwealth d’Australie possède une population de 22 751 014 habitants. N’ayant aucune frontière terrestre car isolée au milieu de l’océan, l’Australie se traverse du Sud au Nord en approximativement trente et une heures et de l’Est en Ouest en quarante-huit heures pour des distances respectives de 2783 km de 4687 km.

Pays continent  quatorze fois plus grand que la France, l’Australie comporte nombre de fuseaux horaires et autant de climats, responsables de paysages tous différents.

Au coeur du pays, le Centre Rouge à la densité de population faible est le pays des aborigènes, une peuplade ancestrale aux mœurs propres qui a choisi de vivre autour et non loin d’Alice Springs, ville située dans le Territoire du Nord de l’Australie, dans l’outback, au cœur des terres, en plein désert, à 1 500 kilomètres de Darwin et à 1 532 kilomètres d’Adélaïde. Avec 28 605 habitants, Alice Springs est, par la population, la troisième ville du territoire après Darwin et Palmerston.

Le centre rouge, appelé ainsi à cause de la couleur de cette terre qui recouvre le secteur, regorge de paysages incroyables de plaines désertiques, surmontées de chaînes de montagnes, de gorges rocheuses et de certains des sites les plus sacrés pour les aborigènes d’Australie.

Pour découvrir notre séjour complet en photos dans le Centre rouge, n’hésitez pas à vous rendre sur le lien suivant.

Australie Ayers rock Coucher de soleil

Quelles sont les modalités d’entrée dans le pays ?

Pour les ressortissants Français, en fonction du voyage, plusieurs visas pour l’Australie sont disponibles.

 

Le visa evisitor est le visa pour les voyageurs qui souhaitent rester sur le territoire jusqu’à 3 mois consécutifs par entrée et permet de voyager, de rendre visite à des amis ou de la famille ou reprendre des activités pour les visiteurs d’affaire durant une durée de douze mois.

Le visitor visa pour les voyageurs qui souhaitent rester en Australie pour une durée de douze mois consécutifs pour voyager, rendre visite à des amis ou de la famille ou reprendre des activités pour les visiteurs d’affaire.

 

Ces deux visas peuvent être demandés sur le site de l’immigration australienne ; néanmoins pour avoir plus de chance de l’obtenir, certaines agences spécialisées permettent de finaliser les dossiers en accompagnant les demandeurs. L’agence Auvisa est une de ces agences qui s’occupe de l’ensemble des démarches à la place des demandeurs aux fins d’optimiser leur réussite.

Australie Kangourou Vue de face

Comment se rendre dans le centre rouge de l’outback ?

Le centre de l’Australie s’atteint en avion, en train ou en voiture.

En voiture, Alice Springs se trouve à 1 500 kilomètres (932 miles) au nord d’Adélaïde, ou environ la même distance au sud de Darwin. La légendaire voie ferrée du Ghan parcourt en quatre jours le trajet entre Darwin et Adélaïde, s’arrêtant à Katherine, Alice Springs et Coober Pedy.

La solution la plus simple reste cependant l’avion…et ce en provenance des plus grandes villes australiennes.  Par exemple, les vols directs depuis Sydney durent environ trois heures. Il est possible d’atterrir à Alice Springs ou à Ayers Rock (vol avec escale).

Australie 768

Comment se déplacer dans le Centre rouge ?

Si se déplacer dans la ville d’Alice Springs est facile avec la présence de bus et de taxis, se rendre dans l’Outback est un peu plus difficile. Dans l’absolue, seuls l’avion et la voiture permettent de rejoindre les sites touristiques majeurs du territoire. Le rocher Uluru appelé également Ayers Rock se rejoint en avion ou en voiture. En avion, il faut compter un peu moins d’une heure depuis Alice Springs ; en voiture, il faut compter près de 6 heures d’une route longiligne et ennuyeuse.

Australie 556

Les incontournables du Centre rouge

La ville d’Alice Springs

La ville est la plus touristique de l’Outback australien. Si elle ne possède pas de monuments particulièrement représentatifs, elle dispose de toutes les commodités nécessaires et sert généralement de base de départ vers le sous-territoire ou les autres secteurs géographiques de l’Outback.

En outre, la ville permet de voir évoluer en symbiose les communautés blanches et aborigènes du territoire qui se côtoient. Outre plusieurs églises, la ville comporte l’Araluen Arts Centre qui dispose d’une importante collection d’art aborigène ainsi que d’autres galeries.

L’historique Telegraph Station permet de se replonger dans le passé intéressant de la ville tandis que des excursions peuvent depuis le centre mener les visiteurs vers les sites majeurs du territoire.

Australie 640

La région d’Alice Springs

Autour d’Alice Springs, en voyage organisé ou en indépendant, une ancienne galerie d’art est accessible dans l’Emily and Jessie Gaps Nature Park. Un vélo permettra de découvrir le Simpsons Gap, un point d’eau sacré entouré de falaises. Un peu plus loin, Standley Chasm, une autre gorge de roche rouge spectaculaire, facilement accessible pour une visite d’une journée depuis la ville nécessite tout de même un peu plus d’organisation. Le kangaroo Sanctuary se trouve à environ 20 minutes en voiture de la ville.

 

L’Alice Springs Desert Park 

Situé non loin du centre d’Alice Springs, l’Alice Springs Desert Park est un des parcs animaliers reconnus dans tout le pays pour la qualité des animaux disponibles ; les kangourous s’y trouvent en semi-liberté et les visiteurs peuvent découvrir nombre d’oiseaux dans un enclos réservé. À l’intérieur de la Nocturnal House, il est possible d’observer des animaux qui normalement ne sortent qu’à la nuit tombée. Le centre de reptiles d’Alice Springs offre quant à lui la possibilité d’observer les serpents, les lézards, les diables cornus et même un crocodile marin.

Australie 661
Australie 694
Australie 702

Les Wests mac

A l’ouest d’Alice Springs, les West MacDonnell Ranges, offrent un paysage extraordinaire de sommets érodés, où se trouvent des gorges rocheuses et des points d’eau dans lesquels les voyageurs peuvent plonger et s’y baigne.  Ellery Creek Big Hole, Helen Gorge et la pittoresque Glen Helen Gorge en sont les secteurs les plus intéressants.

 

Le rocher sacré d’Uluru

Surnommé également Ayers Rock, le rocher sacré présent sur toute les cartes postales du pays est un inselberg en grès, classé sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO au travers du parc national d’Uluru-Kata Tjuta dont il est, avec les Kata Tjuta (aussi connus sous le nom de monts Olga), l’une des formations emblématiques.

Lieu sacré pour les peuples aborigènes Pitjantjatjara et Yankunytjatjara, à la base duquel ils pratiquent parfois des rituels et réalisent des peintures rupestres d’une grande importance culturelle, il est connu pour changer de couleur en fonction de la disposition du soleil. L’entrée du parc national d’Uluru-Kata Tjuta coûte 25 dollars australien valable pour trois jours d’entrée dans le parc (coût en 2019).

Australie Uluru Vue de loin

Il est possible de découvrir le rocher par ses propres moyens, mais également d’y choisir un guide aborigène, de faire un vol en hélicoptère ou un tour en moto. Par contre, depuis peu, il est interdit de l’escalader. Y ramasser une pierre porte d’après une légende, malheur. Une petite anecdote à souligner. Chaque année, des centaines de morceaux du rocher parviennent du monde entier ; ils émanent de touristes ayant voulu récupérer un souvenir lors de leur visite.

Deux villes possèdent des hébergements (souvent complets) : Ayers Rock et Yulara, situées à une trentaine de kilomètres du rocher.

Pour plus d’explications et de précisions, nos amis de Oneholidaysagain ont publié un article intéressant qui donne toutes les précisions pour réussir sa visite d’Uluru. N’hésitez pas à découvrir leur article.

Australie 374

Les Kata Tjuta

 

Situés dans le parc national d’Uluru-Kata Tjuta, les 36 dômes arrondis de Kata Tjuta se trouvent à seulement 25 kilomètres d’Uluru et sont tout aussi impressionnants.

Les dômes de cette formation géologique couvrent 21,68 km2 du parc national. Le groupe de 36 sommets est constitué d’un mélange de schiste et de conglomérat contenant des fragments de granite et de basalte.  Le plus grand sommet du groupe, le mont Olga, culmine à 1 070 m et domine la plaine environnante de 500 mètres.

Les découvrir ne nécessite pas l’acquisition d’un autre ticket d’entrée dans le parc.

Australie Kata Uja

Le Kings canyon

Situé à trois heures de route d’Ayers Rock et à cinq heures de route d’Alice Springs, le King Canyon est un site dont l’entrée est gratuite.

Il se trouve à l’extrémité Ouest de la chaîne de montagne George Gill Range, à 323 km au Sud-Ouest de Alice Springs et à 310 km au nord d’Uluru (Ayers Rock).

Le canyon qui domine la plaine environnante peut se visiter au travers de deux circuits pédestres ; le premier d’une longueur de deux kilomètres aller et retour longe le lit de la rivière et longe les falaises. Le second circuit (le Rim Walk) passe au sommet des falaises et fait une boucle de 6 km exigeant 3 à 4 heures de marche. Un parcours de 22 kilomètres : le Giles Track, relie Kings Canyon à Kathleen Springs.

Australie Grand Canyon

Le Finke gorge

Au cœur du désert, dans une oasis arborée de palmiers dans le Finke Gorge National Park, Palm Valley permet d’admirer des palmiers choux et de découvrir des points d’observation de toute beauté avec des vues sur l’amphithéâtre sculpté dans la roche entouré de falaises escarpées.


Les villages aborigènes

Bien que de nombreux villages aborigènes soient peu enclins à recevoir des visiteurs, de nombreux villages autour d’Alice Springs permettent de rencontrer ce peuple. En outre, généralement, dans la ville d’Alice Springs, les aborigènes y vivent en grand nombre et sont pleinement intégrés dans la société. Beaucoup de galeries exposent leurs créations.

Sur la route, en provenance d’Alice Springs vers Uluru, les aborigènes sont également nombreux sur la route ; alors que certains font du stop, d’autres travaillent. Il est alors possible d’entamer la discussion et si affinité est nouée, ils pourront emmener les visiteurs découvrir leur village.

Certaines guesthouses ou auberges de jeunesse dans la région organisent et facilitent ces rencontres.

Australie Aborigene