Nous nous trouvons toujours au Rwanda ; nous arrivons dans l’Ouest du pays.

Nous arrivons dans la ville de Kibuye tard dans la nuit.

 

Nous rejoignons notre hôtel qui se trouve sur les flancs du lac Kivu ; le prix est de 90 euros la nuit, petit déjeuner compris.

Après une courte nuit, nous nous levons avec une vue magnifique sur le lac.

Je suis rejoins par Emmeric notre chauffeur qui a choisi de dormir dans une guest house locale pour un prix moindre.

Nous prenons un solide petit déjeuner.

Nous avons demandé à l’hôtel de nous réserver un petit bateau à moteur pour découvrir ce lac immense. Nous rejoignons les berges du lac.

 

Le tarif est de 25 euros pour une heure.

 

Le lac est immense ; on n’en voit pas le bout.

C’est alors que nous voyons plusieurs pêcheurs sur des embarcations traditionnelles.

Rwanda Lac Kibuye

Les pêcheurs nous invitent à les rejoindre.

   

Nous passons bien deux heures en leur compagnie.

  

Voyant que nous possédons un bateau à moteur, les pêcheurs nous demandent si nous pouvons les remorquer jusqu’à la rive opposée. Nous acceptons bien évidemment.

 

Nous assistons à un spectacle grandiose ; les pêcheurs pagaient de toutes leurs forces pour faire avancer leur embarcation.

Très rapidement, aidés par notre bateau, ils parviennent jusqu’à l’autre rive.

   

Les bateaux naviguent doucement. Ils se rapprochent du bord.

Nous rejoignons des paysans qui nous invitent à boire le thé.

Nous retournons ensuite à notre véhicule.

Nous reprenons la route pour nous rendre au Nord du pays, jusqu’à la péninsule de Rubona, dans la ville de Gisenyi.

Il nous faut conduire près de trois heures pour rejoindre la ville de Gisenyi.

 

Nous faisons une petite halte dans un village.

Des dizaines d’enfants rejoignent notre voiture ; nous leur offrons quelques gâteaux.

Ils nous remercient en nous montrant ce qu’ils savent faire avec un ballon, ou du moins, une balle fabriquée avec les moyens du bord.

Nous reprenons la route sur une piste, étant donné que la route nationale est en construction.

   

Nous découvrons la campagne rwandaise avec des champs de thé à perte de vue.

Nous traversons de nombreux petits villages.

   

Les camions sur la route nous ralentissent ; nous devons être prudents.

 

Une patrouille de police nous arrête ensuite ; les policiers nous demandent si nous pouvons les conduire dans la ville prochaine ; nous acceptons.

Après les avoir déposés, nous continuons notre route.

Nous sommes à nouveau bloqués par des travaux.

Cette pause impromptue nous donne l’occasion de profiter du décor.

 

Dans le village qui suit, nous faisons une nouvelle halte. En quelques minutes, des centaines d’habitants nous encerclent pour se faire photographier. Nous nous prêtons au jeu.

La route est longue et sinueuse ; nous devons faire attention de ne pas chuter dans le ravin étant donné que les protections sont inexistantes.

 

Nous empruntons un raccourci pour rejoindre la ville de Gisenyi.

Il nous reste trente minutes de route depuis notre départ.

Nous arrivons dans la ville de Gisenyi.

Après une nuit dans un hôtel local, nous retrouvons notre chauffeur qui nous emmène vers la péninsule de Rubona qui se trouve dans la ville.

Nous garons notre véhicule et nous rejoignons un restaurant qui se trouve sur les berges du lac Kivu.

Nous pouvons pleinement nous détendre.

Nous commandons deux bons plats.

Nous digérons en arpentant les berges du lac.

Un plaisancier nous propose de nous conduire aux thermes de Rubona et de nous faire visiter le lac pour la somme de 20 euros. Nous acceptons ; il s’agit d’un guide de la région très professionnel : il s’agit de Nsengiyumva Felix ; son email est : nsengifelix0@gmail.com et il est joignable au 00 250784165400.

Rwanda - Péninsule de Rubona

Nous lui demandons de revenir une heure plus tard ; en l’instant, nous regardons une dizaine d’enfants qui ont rejoint le lac pour s’y baigner.

 

Felix; comme convenu revient nous chercher à l’heure dite.

 

Pendant près d’une heure, nous naviguons sur le lac.

Nous découvrons quelques petites îles intéressantes.

  

Nous revoyons d’autres pêcheurs aux embarcations traditionnelles.

Nous arrivons enfin sur les berges des thermes.

L’entrée coûte 2 euros.

Nous rejoignons un grand bassin remplie d’eau chaude à près de 40 degrés.

Nous acceptons de nous faire masser ; la somme demandée est dérisoire : 1 euro ; nous souhaitons donner à nos masseurs 5 euros pour les récompenser de leur travail.

 

Il est temps pour nous de retourner à notre véhicule pour entrer en République du Congo voisine.

Il nous faut 10 minutes pour rejoindre la frontière.

La ville de Gisenyi est agréable.

   

Nous quittons le Rwanda en embrassant notre chauffeur Emmeric, qui retournera au Burundi pendant une semaine en attendant que nous aurons fini notre visite du Congo ; les chauffeurs étrangers ayant peur d’entrer au Congo avec leur véhicule.