Hors Frontières

Maldives

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0

Les Maldives, en forme longue la République des Maldives, est un pays d’Asie du Sud constitué de1 199 îles, dont 202 habitées, situées à environ 451 kilomètres au sud de l’Inde. La superficie des terres émergées est de 298 km2 sur les 21 372,72 km2 de superficie totale du pays, lagons inclus2. Les îles sont regroupées en 26 atolls et trois îles isolées réparties en 20 subdivisions appelées elles aussi « atoll » et portant chacune le nom d’une lettre thâna.

Jusqu’au xiie siècle, la religion des îles était le bouddhisme, comme en témoignent plusieurs vestiges de temples et de pagodes, par exemple ceux de l’atoll Ari. C’est en 1153 que la population se convertit à l’islam par l’un des nombreux marchands Musulmans qui parcouraient la route entre le Levant et l’Inde, Abul Barakaat Yousuf Al Barbary. Mais de nos jours encore, les habitants craignent beaucoup les démons et les monstres qu’ils font exorciser par des « hakeem » au moyen de rites, d’antidotes et de potions.

La constitution elle-même définit la République des Maldives comme une république, où la religion musulmane joue un rôle fondamental puisqu’elle est religion d’État, la seule qui soit autorisée dans l’archipel. Tout autre culte est formellement interdit aux maldiviens, tandis qu’il est permis aux résidents étrangers de pratiquer leur religion s’ils le font à titre privé et n’encouragent pas les autochtones à y participer.

D’ailleurs, sur le drapeau national figure clairement un croissant blanc sur champ vert bordé de rouge.

Il y a environ 3000 Chrétiens (0,6 % de la population), et il reste environ 1000 Bouddhistes, principalement au sud ( environ 0,2 % de la population). Les Hindous sont entre 20 et 30 individus

L’histoire ancienne des Maldives est peu connue. Selon la légende maldivienne, un prince indien appelé Koimala s’est échoué avec sa jeune épouse dans un lagon des Maldives et s’y est installé, devenant ainsi le premier sultan. On raconte aussi que des femmes venues du Sri Lanka s’y sont établies, d’où le nom de Mahiladipa signifiant îles des femmes, qui a donné le nom « Maldives ».

Zheng He, dans son expédition de 1413-1415, visite la région.

Des simulations sur ordinateur de la navigation entre l’Indonésie et Madagascar permettent de comprendre les itinéraires possibles qui ont amené à la colonisation de Madagascar par des Austronésiens à partir du début de notre ère. Les Maldives, et dans une moindre mesure les Chagos voisines, étaient une escale probable sur la route de Madagascar, aussi bien depuis Sumatra que depuis le sud de l’Inde et Sri Lanka, où des marins et marchands javanais et malais se rendaient pour le commerce.