Hors Frontières

Japon

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0

Nous survolons le Japon en provenance de Inchéon, en Corée du Sud avec la compagnie à bas coût Peach.

Japon 1

Nous arrivons après deux heures de vol en région d’Osaka.

Japon 2

Le ciel étant clément, nous nous posons sans encombre.

Japon 3

Nous rejoignons l’aéroport.

Japon 4

Etant ressortissant Français, le visa n’est pas obligatoire.

Japon 5

Nous rejoignons l’extérieur du terminal 1.

Japon 6

Et prenons un bus afin de nous diriger vers le terminal 2.

Japon 7

Le bus est bondé, mais les Japonais, respectueux ne se bousculent pas.

Japon 8

Nous récupérons notre voiture, loué depuis la France avec la compagnie Auto Europe pour une somme de trente euros par jour.

Japon 9

Nous faisons 200 kilomètres pour rejoindre la mer du Japon.

Japon 10

Avant de retourner sur nos pas et revenir dans la ville d’Osaka.

Japon 11

L’autoroute est très belle, même si la conduite à gauche avec le volant à droite est quelque peu déroutante.

Japon 12

La ville d’Osaka apparaît enfin.

Japon 13

Osaka est une des plus grandes villes du pays.

Japon 14

Il faut bien deux heures pour atteindre le centre ville.

Japon 16

Et voir le soleil se coucher au fur et à mesure de notre avancée.

Japon 17

Ce qui nous laisse découvrir un foisonnement de lumières.

Japon 18

Nous en profitons pour nous restaurer dans un self d’autoroute.

Japon 19

Ce qui nous donne un emplacement magnifique d’où admirer la ville.

Japon 20

Ainsi que le port, un des plus grands du pays.

Japon 21

Nous reprenons notre véhicule en direction de Nagoya.

Japon 22

Nous franchissons plusieurs tunnels.

Japon 23

La ville de Nagoya apparaît au bout de trois heures de conduite.

Japon 24

Elle est magnifiquement éclairée.

Japon 25

Et ressemble aux grandes métropoles occidentales.

Japon 26

Nous nous perdons, malgré le GPS.

Japon 27

Mais parvenons tout de même à trouver notre hôtel : le royal Nagoya, un hôtel de grande classe à une cinquantaine d’euros la nuit : abordable.

Japon 28

Nous nous restaurons à moindre coût dans un magasin qui se trouve dans l’hôtel.

Japon 29

Les produits sont variés.

Japon 30

Et typiquement japonais.

Japon 31

Mis à part le spa de l’hôtel, qui propose une source d’eau à 50 degrés, les toilettes restent l’autre grande attraction de l’établissement : elles comprennent des fonctionnalités, dont nous ne pouvons même pas suspecter l’utilité.

Japon 33

Le lendemain matin, après un copieux petit déjeuner, nous rejoignons l’extérieur de la ville.

Japon 34

Qui semble encore endormie.

Japon 35

De grandes avenues desservent de plus petites ruelles.

Japon 36

Jusqu’à ce que nous trouvions le château de Nagoya.

Japon 37

Nous tournons autour une bonne dizaine de minutes afin de nous garer.

Japon 38

Nous stationnons à proximité d’un parc vert.

Japon 39

Nous avons une vue magnifique sur l’édifice.

Japon 40

Nous en faisons le tour.

Japon 41

Et immortalisons notre passage.

Japon 42

Nous quittons cet endroit magique.

Japon 43

Nous découvrons à présent la tour de Nagoya, la plus haute de la ville.

Japon 44

Nous nous dirigeons vers le marché couvert de la ville.

Japon 45

Qui nous protège d’une légère pluie fine.

Japon 46

Les commerçants commencent leur journée.

Japon 47

Nous continuons notre découverte de la ville.

Japon 48

Dépassons plusieurs arches.

Japon 49

Et nous perdons dans les dédales de la ville.

Japon 50

Une grande roue attire notre regard.

Japon 51

Nous parvenons à nous garer à une place interdite.

Japon 52

Et nous nous dirigeons vers le temple Asu Kannon.

Japon 53

Un pêcheur prie devant une statue de bouddha.

Japon 55

Nous entrons dans le temple principal.

Japon 56

Ainsi que dans un des bâtiments secondaires.

Japon 57

Des centaines de petites statuettes dorées sont disposées en alignement.

Japon 58

Entourant un bouddha d’or central.

Japon 59

L’endroit est magnifique, surprenant.

Japon 60

Japon 61

Nous recroisons le bouddha central.

Japon 62

Jetons un dernier regard sur ce premier temple japonais visité.

Japon 63

Et reprenons notre route.

Japon 64

Au moment de prendre le péage, un japonais d’un certain âge émerge brusquement de sa cabine ; il ressemble à un robot tout droit sorti d’un manga dont le pays a le secret.

Japon 65

Il nous faut bien deux heures pour quitter la ville.

Japon 66

Toujours situés sur une autoroute très cher ; nous en aurons pour prés de 400 euros pour un trajet aller Osaka – Tokyo.

Japon 67

Nous regrettons ainsi de ne pas avoir pris le train, pour une somme modique d’une centaine d’euros par personne.

Japon 68

Nous traversons une petite ville.

Japon 69

Et faisons le plein d’essence, pour un prix équivalent à la France.

Japon 70

Nous continuons notre route.

Japon 71

Nous découvrons un temple un peu différent de ceux que nous avons vu jusqu’à présent.

Japon 72

Il présente plusieurs tourelles dorées.

Japon 73

Nous traversons une autre petite ville.

Japon 74

La campagne environnante commence à changer.

Japon 75

Traversée par le train à grande vitesse du pays.

Japon 76

Un foisonnement de verdure.

Japon 77

L’autoroute est d’excellente facture.

Japon 78

Une légère pluie retombe à nouveau.

Japon 79

Alors que nous arrivons dans la ville de Yaizuz, petite ville côtière du pacifique.

Japon 80

Nous rejoignons son port en une dizaine de minutes ;

Japon 81

Faisons connaissance avec ses maisons pittoresques.

Japon 82

Avant de nous arrêter pour la première fois face à l’océan pacifique.

Japon 83

L’océan est calme.

Japon 84

Quelques bateaux ont jeté l’ancre.

Japon 85

Nous décidons de prendre de la hauteur.

Japon 86

Nous surplombons les toits des maisons de la ville.

Japon 87

Et méritons ce panorama qui se dégage devant nos yeux.

Japon 88

Pour la première fois, nous découvrons cet océan du bout du monde, pleinement.

Japon 89

Le ciel s’entredéchire.

Japon 90

Ce qui donne lieu à l’apparition de mille teintes.

Japon 91

C’est alors qu’une tempête survient.

Japon 92

Nous plions bagage.

Japon 93

Nous continuons notre route, accompagné d’un paysage brumeux.

Japon 94

Duquel se détache une atmosphère mystérieuse.

Japon 95

Les montagnes commencent à apparaître.

Japon 96

Les villes se traversent rapidement.

Japon 97

Certaines révèlent de jolis monuments.

Japon 98

Et après une longue plaine.

Japon 99

Nous pénétrons une forêt aux mille facettes.

Japon 100

Dans laquelle nous nous arrêtons afin d’écouter le chant des oiseaux.

Japon 101

Nous nous arrêtons dans une petite ville.

Japon 102

Afin de nous reposer.

Japon 103

C’est à pied que nous la parcourons.

Japon 104

Après plus de 300 kilomètres depuis la ville de Nagoya, nous arrivons à destination.

Japon 105

Nous arrivons dans la région des grands lacs.

Japon 106

Entourant la ville de Kawaguchiko.

Japon 107

Les lacs nous entourent.

Japon 108

Et nous nous arrêtons à proximité du plus grand d’entre eux.

Japon 109

Sur le parking d’un hôtel.

Japon 110

Nous avons une vue panoramique sur la ville.

Japon 111

Et surtout, sur le mont Fuji, quelque peu recouvert.

Japon 112

Le paysage est sensationnel.

Japon 113

Nous laissons libre court à notre imagination.

Japon 114

 

Nous continuons notre route

Japon 115

Nous pénétrons dans le parc national qui l’entoure.

Japon 116

En ce mois de juillet, nous devons laisser la voiture stationner sur un parking prévu à cet effet.

Japon 117

Et après une belle promenade sur ce mont séculaire, nous repartons en direction de la capitale : Tokyo.

Japon 118

Que nous rejoignons après deux heures de conduite.

Japon 119

Nous retrouvons notre maison, loué par le truchement de l’agence vivre le Japon (www.vivrelejapon.com), qui s’est occupé de tout, avec un professionnalisme avéré.

Japon 120

La maison se retrouve entourée par des centaines d’autres ; chaque espace géographique est rentabilisé.

Japon 121

Elle est décorée avec soin, le tout dans le respect de la culture japonaise.

Japon 122

Le lendemain matin, nous retrouvons notre guide au coût vraiment minime : Laetitia Da Costa, joignable au laetitia@vivrelejapon.com ou au 08042308748.

Japon 123

Nous découvrons une rue animée.

Japon 124

Ainsi que des carrefours déserts.

Japon 125

Nous rejoignons une station de métro.

Japon 126

Dans laquelle nous nous engouffrons.

Japon 127

Le japonais est plutôt réservé ; à l’instar de Paris, il fait la tête, mais à la japonaise.

Japon 128

Néanmoins, il ne fait pas de vague et ne se prive pas de laisser sa place assise à une personne âgée.

Japon 129

Nous prenons la sortie de la mairie de Tokyo.

Japon 130

La mairie se trouve au milieu de hauts buildings.

Japon 131

Qui surplombent de nombreux arbres.

Japon 132

La vue est édifiante.

Japon 133

L’immeuble semble toucher le ciel.

Japon 134

Le décor est futuriste.

Japon 135

Et d’une propreté inégalée.

Japon 136

Les bureaux ne sont pas encore ouverts.

Japon 137

Ce qui nous laisse du temps pour bien découvrir l’endroit.

Japon 139

Loin, du tumulte habituel de la ville, Tokyo étant la ville la plus peuplée au monde.

Japon 140

Nous dépassons trois immeubles qui surpassent tous les autres.

Japon 141

Et traversons le quartier des affaires.

Japon 142

Afin de rejoindre le temple Meiji Jingu, ou du moins le sanctuaire éponyme.

Japon 143

Il se trouve à l’intérieur d’un vaste parc.

Japon 144

Dans lequel, nous nous promenons.

Japon 145

De belles allées bien vastes accueillent les visiteurs.

Japon 146

Et quelques autochtones pratiquent de bon matin, leur sport favoris : la marche.

Japon 147

Nous apercevons le parc.

Japon 148

Tout de bois vêtu.

Japon 149

Il contient une vaste cour.

Japon 150

Ainsi que plusieurs entrées.

Japon 151

Nous nous dirigeons vers le temple principal.

Japon 152

L’extérieur est entretenu à la japonaise.

Japon 153

De nombreux mariages s’y déroulent à l’intérieur.

Japon 154

Nous prenons notre temps au sein de cet havre de paix.

Japon 155

Nous effectuons une dernière entrée dans le temple.

Japon 156

Avant à notre tour, de nous diriger vers la sortie.

Japon 157

Tout en avouant nous perdre un peu face à l’immensité de l’endroit.

Japon 158

Fort heureusement, notre guide veille sur nous.

Japon 159

Nous rejoignons une des artères les plus commerçantes de la ville.

Japon 160

Les couleurs des magasins sont aussi bariolées que les vêtements de leurs acheteurs.

Japon 161

Un savant équilibre entre denrées périssables

Japon 162

Et biens de consommations courantes.

Japon 163

La rue est bondée de monde. Essentiellement des jeunes.

Japon 164

Mondialisation oblige, un Mac Donald japonais se trouve bien en évidence.

Japon 165

Nous prenons ensuite le métro.

Japon 166

Afin de nous rendre à Shibuya.

Japon 167

Le carrefour est désert.

Japon 168

Mais, en un instant.

Japon 169

Il devient noir de monde.

Japon 170

Avec ses nombreux passages piétons.

Japon 171

Il est l’un des passages obligés de la ville.

Japon 172

Les gens ressemblent à des fourmis dociles.

Japon 173

En tous sens, ils se déplacent.

Japon 174

Ce ballet ne dure néanmoins qu’un temps.

Japon 175

Et progressivement, les feux deviennent rouges pour les piétons.

Japon 176

Les voitures font de même, avec un peu plus d’organisation.

Japon 177

Nous pratiquons la langue. Le japonais n’est parlé qu’au Japon. Le japonais appartient à la famille isolée des langues japoniques. Son vocabulaire s’est notablement enrichi, au cours de l’Histoire, par divers emprunts : à la langue chinoise ou anglaise.

Bonjour. Konnichiwa. (conne-ni-tchi-wa)
Comment allez-vous ? O genki desu ka? (o génki desse ka ?)
Très bien, merci. Hai, okage-sama de. (hay o kagé sama dé)
Quel est votre nom ? O-namae ha nan desu ka? (O namaé wa nane déss ka)
Mon nom est Ludovic. Watashi no namae wa Ludovic desu. (watachi no namaé wa Ludovic dèss)
Heureux de vous rencontrer. Hajimemashite. (hadjimémachté)
S.v.p. O-negai shimasu. (onégaã shimass)
Merci. Arigato. (arigato)
Il ny a pas de quoi. Dozo.
Oui. Hai hay.
Je ne parle pas japonais. Nihongo wo hanasemasen. (nihon go o hanasemasénne)
Parlez-vous français ? Furansugo wo hanashimasu ka? (foulanssgo o hanashimasska ?)
Y a il quelqu’un qui parle français ici ? Koko ni dareka furansugo wo hanaseru hito ha imasu ka?(kokoni daléka foulanssgo o hanasèle hitowa imasska)
Je ne comprend pas. wakarimasen. (wakalimasénn)
Excusez-moi. Sumimasen. (soumimassène)
Je suis désolé. Gomen’nasai. (gommen nassaille)
Au revoir. Sayounara. (sayonara)

Nous nous rendons dans un restaurant traditionnel avec les plats préparés devant nous et leur arrivée sur une chaîne motorisée.

La cuisine japonaise est un art. Elle est constituée principalement de riz, de pâtes, de thé et de soja. Depuis la contamination de Fukushima, un vaste programme de surveillance a été mis en place.

La cuisine japonaise est servie avec l’accompagnement de plusieurs épices :

– Wasabi : épice très piquante assez connue. Sorte de crème de couleur verte assez vive, plutôt jolie d’aspect. Son goût est très fort. On la retrouve notamment en couche épaisse dans les sushis.
– La racine de raifort râpée qui a une saveur très forte, piquante et poivrée. C’est également l’ingrédient principal du wasabi.
– Le Gingembre (shôga) : rhizome de couleur rose utilisé frais, sous forme de jus ou mariné. On le retrouve dans de nombreux plats, par exemple avec les sushis ou les sashimis.
– Soja : ingrédient indispensable à la cuisine japonaise, le soja est utilisé sous diverses formes. La farine de soja, le lait de soja, le tôfu (sorte de fromage), le natto (fabriqué à partir de graines fermentées à la consistance gluante), le miso (fabriqué à partir d’une pâte de soja fermentée

Un large choix s’offre à nous :

– Le bœuf de Kobe, viande extrêmement délicate, très réputée pour sa tendreté et sa texture persillée.
– Les crustacés, les coquillages et les algues.
– Les sushis : préparation à base de riz vinaigré. Il existe deux sortes de sushis : les nigiri, petits canapés de riz vinaigré couverts le plus souvent de poisson cru, et les norimaki, paupiettes de riz fourrées de poisson cru ou de légumes et enrobées d’une feuille d’algue séchée.
– Les sashimis : tranches de poisson cru.
– L’anguille : préparée sous différentes formes. L’unajû est une des préparations, la plus populaire : du riz est disposé dans une boîte en bois laqué et l’on y place des brochettes de filet d’anguille cuites au feu de bois. Malheureusement, du fait de son fort taux de contamination, elle est désormais interdite à la consommation.
– Les algues : ramassées au large ou cultivées délicatement dans des criques abritées. Très riches en protéines, vitamines et sels minéraux, elles sont particulièrement appréciées. Vous en découvrirez dans de nombreux plats.
– Sukiyaki : plat qui ressemble au pot-au-feu. On plonge des morceaux de viande (bœuf, porc, poulet…) bouillis dans un fond de sauce assaisonné, puis on les trempe dans un jaune d’œuf battu.
– Okonomyaki (spécialité d’Osaka) et monjayaki (spécialité de Tokyo) : sortes de crêpes aux ingrédients variés (bœuf, fruits de mer, légumes…) que l’on prépare soi-même sur une plaque au milieu de la table.
– Râmen : pâtes (n’importe quelle variété) dans un bouillon, servies dans un grand bol et pouvant être accompagnées de légumes, de viande…
– Soba : nouilles de sarrasin, faites à la main. Les pâtes sont ensuite coupées et servies chaudes ou froides.
– Mochi : gâteau de riz gluant moulé sous différentes formes, traditionnellement servi pour la nouvelle année. Il est écrasé au mortier et généralement grillé.
– Kaiseki Ryori : type de nourriture servie durant les cérémonies du thé. Ne sont utilisés que des ingrédients frais de la saison.
– Les yakitori : brochettes de viande ou de légumes divers.
– La fleur de chrysanthème (shungiku).
– Les fondues, principalement composées de bœuf mijoté et de légumes comme le shabu-shabu et le sukiyaki.
-Les tempura :beignets de crevettes frits.

Les desserts, il convient de le préciser ne sont pas en reste.

– Le kaki : petit fruit orange servi traditionnellement lors des fêtes.
– La poire japonaise (nashi) : qui a l’apparence et la texture d’une pomme, de couleur jaune à brun.
– La prune (ume) : réputée pour faciliter la digestion et nettoyer les intestins.
– La noix de ginkgo (ginnan) : ingrédient de luxe que les Japonais ajoutent à des plats à la vapeur, grillés ou frits. Cette petite noix blanche provient de l’arbre appelé « ginkgo » et ressemble, en goût, aux pignons de pin.
– Le citron japonais (yuzu) :
– Les châtaignes : il en existe deux variétés que les Japonais utilisent dans les desserts ou simplement grillées.
– Tofu : cette pâte de soja ne contient aucune graisse animale. Tout est végétal et diététique.

Comme tout japonais qui se respecte, nous accompagnons notre repas de vin, de bière et nous terminons par un thé et un saké, sorte d’alcool de riz.

Nous en avons pour une vingtaine d’euros par personne. Mais, le repas était délicieux, constitué avec soin.
Trois sortes de métro cohabitent dans la ville. Le métro central.

Japon 178

Le métro rive gauche.

Japon 179

Et le métro rive droite.

Japon 180

Nous prenons le métro central afin de nous rendre à la tour de Tokyo.

Japon 181

Elle s’aperçoit au loin.

Japon 182

Nous nous rapprochons d’elle.

Japon 183

Une voiture bariolée de couleurs nous surprend.

Japon 184

Ce qui ne nous départ pas de notre chemin.

Japon 185

Aux pieds de la tour, un petit parc boisé.

Japon 186

Et à ses côtés, un temple magnifique : le temple de Zojoji.

Japon 187

Qui permet d’obtenir une vue contrastée entre tradition et modernité.

Japon 188

Le temple principal se trouve non loin.

Japon 189

Aux abords d’un petit cimetière.

Japon 190

Nous pénétrons dans le temple principal.

Japon 191

Aux abords, des petites statuettes représentant des enfants sont habillés de toutes sortes ; un symbole de protection pour les Japonais.

Japon 192

Nous jetons un dernier regard sur ce temple et nous appelons un taxi.

Japon 193

Qui nous dépose à la baie de Tokyo.

Japon 194

Japon 195

Qui offre une vue formidable sur la ville.

Japon 196

Le pont principal de la ville se dégage.

Japon 197

Et à ses côtés, les bâtiments du quartier des affaires.

Japon 198

Un vent frais rafraîchit les 40 degrés extérieurs.

Japon 199

Nous nous engageons ensuite dans le train aérien qui traverse la ville.

Japon 200

La vue est dégagée.

Japon 201

Nous patientons en compagnie d’autres voyageurs japonais.

Japon 202

Les gratte-ciels nous semblent enfin accessibles.

Japon 203

Plus besoin de lever la tête vers le ciel.

Japon 204

Nous prenons un autre métro pour nous rendre en gare centrale.

Japon 205

Elle est d’inspiration européenne, ou du moins anglaise.

Japon 206

Nous arrivons au sanctuaire de Kokyo.

Japon 207

Prés duquel se trouvait anciennement le château Edo.

Japon 208

Les douves contiennent une eau de couleur verte.

Japon 209

Les arbres perdent leur reflet dans cette étendue.

Japon 210

Nous avançons à la découverte du château présent.

Japon 211

Le sanctuaire se trouve entourée par de hautes barres d’immeubles.

Japon 212

Le soleil cogne fort.

Japon 213

Le site est bien entretenu ; il permet une belle découverte.

Japon 214

Nous pouvons apercevoir la résidence de l’empereur.

Japon 215

Après une heure de visite, nous rejoignons le centre ville.

Japon 216

Nous arrivons aux pieds du temple Senso Ji.

Japon 217

Le temple est constitué ainsi que les autres sites japonais, de plusieurs édifices.

Japon 218

Plusieurs bouddhas ornent les allées.

Japon 219

Ainsi que plusieurs personnages inquiétants, recouverts par un grillage.

Japon 220

Des deux côtés du chemin menant au temple principal, se trouvent plusieurs édifices lui ressemblant étrangement.

Japon 221

L’ensemble reste très intéressant.

Japon 222

Il est apprécié de tous.

Japon 223

Des centaines de pèlerins affluent de toutes parts.

Japon 224

Ils se pressent vers le temple principal.

Japon 225

Les costumes traditionnels se mêlent à la foule.

Japon 226

Tous se pressent vers une source d’eau purificatrice.

Japon 227

Nous entrons dans le temple.

Japon 228

Puis, nous rejoignons le marché couvert.

Japon 229

Nous protégeant ainsi de la pluie qui tombe.

Japon 230

Nous rejoignons un quartier commerçant.

Japon 231

En traversant de petites ruelles.

Japon 232

Une effervescence règne dans les rues.

Japon 233

C’est ainsi accompagné que nous nous rendons à la sky tower.

Japon 234

La plus haute tour de la ville.

Japon 235

Qui règne sur un panorama dégagée.

Japon 236

Aux abords de l’immeuble doré du principal fournisseur de boissons du pays, celles que l’on retrouve dans les distributeurs, omniprésents au Japon.

Japon 237

Nous nous rendons à un festival de nuit.

Japon 238

Interrompu plus tôt que prévu à cause de la pluie qui tombe à grande cordées.

Japon 239

Le lendemain matin, nous quittons la ville de Tokyo.

Japon 240

Nous rejoignons après deux heures de route la campagne japonaise.

Japon 241

Et ses rizières à perte de vue.

Japon 242

Une petite rivière attire notre attention.

Japon 243

Nous arrivons finalement à la côte Est.

Japon 244

Et pouvons redécouvrir l’océan pacifique.

Japon 245

L’air est agréable.

Japon 246

La plage est bien propre.

Japon 247

Nous nous baignons pour la première fois de notre vie dans cet océan du bout du monde.

Japon 248

A midi, nous mangeons sur le bord de plage.

Japon 249

Nous repartons ensuite.

Japon 250

En remontant vers le Nord, nous visitons des rizières.

Japon 251

Accompagné par un paysan qui nous en explique le fonctionnement.

Japon 252

Le riz a été importé de Chine.

Japon 253

Et il es aujourd’hui, le principal accompagnement des plats.

Japon 254

Nous rejoignons ensuite l’aéroport.

Japon 255

Nous pénétrons dans le site aérien.

Japon 256

Mais, sommes dans l’obligation de faire demi-tour, le service de réception du véhicule loué se trouvant à l’extérieur.

Japon 257

Un chauffeur du loueur nous emmène à l’aéroport, dés la restitution du véhicule.

Japon 258

Nous déposons nos bagages.

Japon 259

Un lit se trouve au milieu des comptoirs d’enregistrement.

Japon 260

Nous dépassons les services de l’immigration qui nous saluent d’un large sourire.

Japon 261

Nous grimpons dans notre avion de la Philippine airlines.

Japon 262

L’avion décolle avec 5 minutes de retard.

Japon 263

Le Japon est à présent derrière nous. Nous le regretterons, tant il fut une surprise agréable.

Japon 264