Hors Frontières

Birmanie Sud

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0

En provenance de Bangkok, nous nous rendons en Birmanie.

Nous devons remplir un bordereau d’entrée. Tout en sachant que nous avons effectué notre visa depuis la France ; depuis peu, la Birmanie a mis en lace un visa numérique : il convient de se rendre sur le site de l’ambassade de Birmanie et de remplir en ligne le dossier. Il faut ensuite payer 50 euros de frais consulaires et le visa est envoyé par courrier électronique sous trois jours ouvrés.

Nous arrivons à Rangoun, l’ancienne capitale du pays.

Nous effectuons un retrait d’argent dans un distributeur de l’aéroport.

Nous quittons l’aéroport après avoir effectué les contrôles de sécurité.

Nous retrouvons notre guide : Zaw Minn, un chauffeur guide exceptionnel. d’une gentillesse à toute épreuve, il sera toujours présent quand nous aurons besoin de lui ; son prix est vraiment raisonnable : nous le payons 90 euros par jour pour l’essence, la voiture, les péages, sa nourriture, son logement.  Il est joignable à zaw.villa@googlemail.com ou sur le ± 959 799950670 ou sur le ± 959 254541260

En compagnie de Zaw, nous nous rendons en plein coeur de Rangoun.

Nous arrivons à notre hôtel : le Wai Wai’s place, que nous payons 40 dollars la nuit, petit déjeuner inclus.

Nous nous rendons ensuite à l’étage afin de manger un morceau. Nous commandons des noodles, que nous payons 2 dollars.

Le lendemain matin, nous nous levons avec une vue dégagée sur la ville.

Nous retrouvons après le petit-déjeuner, Zaw.

Nous prenons notre véhicule et nous nous rendons au Nga Htat Gyi Bouddha temple.

Nous découvrons la ville de Rangoun.

Nous arrivons au temple bouddhiste.

Le temple est désert.

En son centre, nous apercevons un grand Bouddha.

Nous rejoignons ensuite un autre temple.

Mais avant de nous rendre a utemple suivant sur notre liste de découverte, nous faisons une halte pour découvrir le temple que nous avons visité en ayant une vue d’extérieur.

Nous nous dirigeons ensuite au Chaukhtatgyl Bouddha temple.

En moins de dix minutes, nous arrivons sur place.

Nous découvrons à présent un grand bouddha couché.

De nombreux croyants prient face à lui.

L’ambiance est pieuse.

Sur les pieds du Bouddha, sont inscrits de nombreux signes religieux.

L’entrée dans les temples est gratuit ; néanmoins, il convient d’adapter une tenue neutre et respectueuse des coutumes locales.

Nous retournons à notre véhicule, que nous prenons pour nous rendre au Lac Kandawgyi.

Nous mettons 15 minutes pour arriver sur place ; il nous faut payer 1 euro pour entrée avec le véhicule.

Nous circulons dans le parc qui borde le lac.

Nous garons notre véhicule aux abords d’une grande pagode recouverte d’or.

Le chauffeur décide de nous arrêter à un meilleur point de vue.

Nous avons une vue d’ensemble sur la ville.

Nous reprenons notre véhicule en direction du centre ville.

Nous devons faire face à de nombreux embouteillages.

La ville est propre.

Nous entrons dans une pâtisserie française.

Nous visitons ensuite le marché de la ville.

Le marché se trouve le long des trottoirs du centre ville.

Ici, tout se vend.

Les produits sont de premières qualités.

Les gens nous accueillent avec le sourire.

Tous les commerçants possèdent une petite balance avec lequel, ils donnent précisément la quantité demandée.

L’ambiance est sereine.

Les femmes redoublent d’efforts pour que les badauds s’intéressent à leur marchandise.

Les poissons sont vendus sous toutes les coutures.

Nous quittons le marché.

Nous reprenons la route en direction du centre ville.

Nous arrivons à la place centrale.

L’endroit est très touristique.

Dans un parc, une belle fontaine amuse les enfants.

Nous faisons la rencontre avec un jeune homme qui nous conseille de visiter le fleuve de la ville.

Nous nous dirigeons vers la zone portuaire.

Sur les quais, l’ambiance est électrique ; les passagers se poussent pour se frayer un chemin sur les ferrys qui permettent la traversée du fleuve.

Le guide nous remet son numéro afin que l’on puisse le joindre si nous avons besoin d’une visite privative de la ville ; nous le remercions mais négligeons son offre étant donné que nous avons déjà notre chauffeur.

Nous profitons en l’attente d’une belle vue sur le fleuve.

L’eau charriée par les bateaux fait remonter des profondeurs une boue qui colore le fleuve.

Les gens se pressent pour ne pas louper le dernier ferry de la journée.

Nous rejoignons notre hôtel ; le lendemain matin, nous repartons en direction de la pagode Shwedagon.

Il nous faut 1 heure pour rejoindre la pagode.

Nous enlevons nos chaussures.

Nous payons 8 euros l’entrée.

Il s’agit des pagodes les plus belles du monde.

Les gens se pressent en masse pour pouvoir prier.

Partout, des temples accueillent les croyants.

Nous admirons chaque temple.

En son centre, une grande tour dorée égaye la vue d’ensemble du site.

Nous en faisons le tour.

Nous repartons par l’entrée initiale que nous avons empruntée.

Nous retrouvons notre chauffeur, assoupi.

Nous repartons en direction du centre ville.

Notre chauffeur nous présente l’invitation qu’il a reçu de son frère pour son mariage.

Le chauffeur s’arrête chez lui afin de récupérer des vêtements pour la semaine qu’il va passer en notre compagnie.

Nous en profitons pour faire quelques emplettes.

Nous faisons le plein d’essence.

Nous roulons en direction de l’autoroute qui mène à Napyidaw, la nouvelle capitale du pays.

Une semaine plus tard, nous rentrons de Mandalay et retournons dans le Sud du pays.

Cela fait près de 8 heures que nous conduisons.

Nous croisons de nombreuses embarcations traditionnelles, juste aux côtés des voitures qui circulent à grande vitesse sur autoroute.

Nous arrivons à Rangoun, tard dans la nuit.

Nous découvrons le centre ville de nuit.

Nous nous rendons dans un restaurant coréen.

Nous sortons ensuite dans une sorte de bar où les filles effectuent des danses locales pour quelques euros.

Nous rejoignons notre hôtel : le Vega star, pour 40 euros la nuit.

Le lendemain matin, très tôt, nous rejoignons l’aéroport pour prendre un vol en direction de la Malaisie.

Nous récupérons nos billets avec la compagnie Air Asia.

Nous en profitons pour prendre un petit déjeuner.

Après avoir passé les contrôles de sécurité et s’être vue confisqué notre briquet, alors que nous en trouverons plusieurs dans la smokinh room, à libre disposition des voyageurs, nous patientons devant notre porte d’embarquement.

Nous embarquons avec la compagnie Air Asia.

Nous quittons la Birmanie.