Hors Frontières

Autriche

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0

D’une superficie totale de 83 878 km2, l’Autriche autrement nommée le République d’Autriche possède une population de 8 460 390 habitants.

La monnaie officielle est l’euro depuis l’adhésion de l’Autriche à l’Union Européenne en 1995, laquelle lui fait intégrer l’union économique et monétaire par le biais de l’entrée en vigueur traité de Maastricht.

La religion prédominante en Autriche est le catholicisme avec un taux de 74%. Il existe également d’autres religions nettement minoritaires : Le protestantisme et l’Islam.

Ayant une frontière terrestre commune l’Allemagne, la Slovaquie, la Slovénie, le Liechtenstein, la Hongrie, la Suisse et la République Tchèque, et aucune frontière maritime, l’Autriche se traverse du Sud au Nord en approximativement trois heures et vingt minutes, et de l’Est en Ouest en six heures et trente minutes pour des distances respectives de 298 km de 677 km.

Vienne en est la capitale. Les autres grandes villes sont : Graz et Linz.

D’un point de vue historique, l’Autriche, durant l’Antiquité et le Moyen-Age, est peuplée par les celtes. Par la suite elle est partagée en plusieurs provinces romaines, la Norique ainsi qu’une partie de la Pannonie et de la Rhétie. Puis, elle sera intégrée à la Francie orientale, au sein du Saint empire romaine germanique. Durant la période de l’empire d’Autriche, après le Congrès de Vienne en 1815, l’Autriche ainsi que d’autres pays germanophones tentent de s’unir au sein d’une Confédération allemande. Cette volonté sera mise à mal par l’opposition austro-prussienne, et la guerre austro-prussienne débouchera sur la fin de confédération en 1866, et résout la question allemande au détriment de l’Autriche. En 1967, l’empire d’Autriche se dirige vers le Sud-Est de l’Europe de telle sorte qu’elle s’agrandie pour former la monarchie danubienne avec l’Autriche-Hongrie. François-Joseph 1er alors au pouvoir, meurt en 1916 durant la première guerre mondiale. Son neveu qui reprend le pouvoir tente de rétablir la paix, tentative vaine, puisqu’il va renoncer au pouvoir en 1918. Lors du détachement entre l’Autriche et la Hongrie en 1918, les députés autrichiens allemands du parlement décidèrent de fonder un état d’Autriche allemande. Ainsi la constitution prévue à cet effet, prévoit que l’Autriche allemande est une République démocratique, faisant partie de la République Allemande. Cette idée est inconcevable pour les Alliés et est retirée du traité de Saint Germain en Laye de 1919, donnant naissance à la République d’Autriche qui va rencontrer une crise économique grave à cette époque. La situation va s’améliorer en 1920. L’Allemagne hitlérienne va s’approprier l’Autriche de 1938 à 1945. Ce n’est qu’en 1955, après l’occupation des Alliés qu’elle recouvre sa souveraineté. Après un fort redressement économique durant la guerre froide, elle intègre l’Union Européenne en 1995.