Hors Frontières

Ile de Man

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0

D’une superficie totale de 572 km2, l’Ile de Man possède une population de 76 913 habitants.

La monnaie officielle est la livre mannoise, et le gouvernement est la seule à pouvoir l’émette depuis 1961. Le taux de conversion avec l’euro est le suivant : 1,00EUR = 0.837181 IMP.

Au niveau religieux, l’Ile de Man est régit par le diocèse de Sodor et Man est un diocèse de l’Église d’Angleterre.

N’Ayant une frontière terrestre, mais ayant une frontière maritime avec l’Irlande du Nord, l’Irlande, l’Angleterre, le Pays de Galle et l’Ecosse, l’Ile de Man se traverse du Sud au Nord en approximativement quarante minutes et de l’Est en Ouest en vingt minutes pour des distances respectives de 40 km de 17 km.

Douglas en est la capitale. Les autres grandes villes sont : Castletown et Peel.

D’un point de vue historique, l’Ile de Man a un passé assez riche. Celui-ci a commencé avec la présence des Celtes en 500 AV JC, la langue antérieure était issue du celte. Par la suite le christianisme a été importé par un moine Irlandais, qui a développé la création de multiples églises vers l’an 500. Durant une brève période les Vikings ont occupé l’île de 800 à 815. Mais la plus grande influence est celle scandinave marqué par Godfred IV en 1079, qui va maintenir l’île sous sa coupe durant tout son règne. Par la suite l’église ou encore l’Angleterre vont être de passage. Après un « combat » opposant l’Ecosse à l’Angleterre pour la possession de l’île. L’Ecosse s’affaiblissement elle passa logiquement aux mains de l’Angleterre qui la revendique en 1290. Cette appartenance anglaise débouchera sur l’occupation de l’île par une dynastie pour une occupation stable. Cette situation perdurera jusqu’en 1828. Cependant l’île va accroître de plus en plus son autonomie, et en 1866, l’île aura son propre gouvernement. L’île par la suite va se développer par le biais du tourisme, enrichissante à visiter du fait de son histoire.