Hors Frontières

Iles Cook

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0

D’une superficie totale de 240 km2, les îles Cook autrement nommé Cook Island possèdent une population de 21 923 habitants.

La monnaie officielle aux Iles Cook est le dollar des Iles Cook, mais surtout et essentiellement le dollar néo-zélandais dont le taux de change avec l’euro est le suivant : 1,64NZD = 1€.

La religion prédominante aux Iles Cook est le protestantisme avec près de 80% de la population qui y adhère, suit le catholicisme avec 15%.

N’ayant aucune frontière terrestre commune car isolée entre l’océan Indien et Pacifique, mais disposant d’une frontière maritime ouverte sur l’Australie et les Etats-Unis, les Iles Cook malgré le fait qu’il s’agisse d’une île, elle dispose d’une voie routière qui permet uniquement de faire le tour de l’île en trente-deux minutes pour une distance de 30km.

Avarua en est la capitale. Les autres grandes villes sont : Amuri et Oneroa.

D’un point de vue historique, selon une tradition orale, les îles Cook auraient été peuplées à partir du VIIème siècle ou IXème siècle par vagues successives en provenance des Samoa, des îles de la Société, des Tuamotu et sans doute également des îles Marquises et des îles Australes. Ce n’est qu’à la fin du XVIème siècle et début du XVIIème que des navigateurs espagnols et portugais ont pu atteindre les îles du sous-groupe nord. Ce n’est que plus tard que les Britanniques ont exploré la région en la nommant « l’île de Pukapuka Danger Island »  en1664. C’est le missionnaire anglais John Williams, représentant de la London Missionary Society qui a introduit le christianisme (protestantisme) sur les îles. Alors que les Français venaient de prendre le contrôle des îles Marquises (1838) et du royaume de Tahiti (1842), les chefs et les pasteurs ont tenté d’obtenir la protection du gouvernement britannique pour les défendre en cas d’attaque française en 1843. Cette requête n’a été acceptée qu’en 1888 par le biais d’un protectorat. Les îles Cook ont été officiellement annexées le 7 Octobre 1900 par la Nouvelle-Zélande (l’année suivante c’est Niue qui a subi le même sort). Ce n’est qu’avec le protectorat britannique que l’archipel dans son ensemble fut officiellement baptisé ainsi après avoir porté un temps le nom d’îles Hervey.

Au cours des années 1960, le mouvement de décolonisation qui balayait le monde atteignit aussi l’Océanie, ce qui a incité le gouvernement à accorder aux îles Cook un statut d’indépendance associée (« self government ») en instaurant une nouvelle constitution. Les îles Cook deviennent un pays indépendant le 4 août 1965.