Hors Frontières

Nouvelle-Zélande

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0

D’une superficie totale de 268 680 km2, la Nouvelle-Zélande autrement nommé New Zealand possède une population de 44 470 800 habitants.

La monnaie officielle de la Nouvelle-Zélande est le dollar néo-zélandais depuis 1967 dont le taux de conversion avec l’euro est : 1,64NZD = €.

La religion prédominante de la Nouvelle-Zélande est la religion chrétienne avec 45% de la population qui y adhère, suit les bouddhistes avec 1,5%. Les chiffres n’étant pas plus précis il n’est pas possible d’aller plus loin.

N’ayant aucune frontière terrestre commune car située entre l’océan Indien et Pacifique, mais disposant d’une frontière maritime ouverte sur l’Australie et les Etats-Unis, la Nouvelle-Zélande étant divisée en plusieurs îles, une seule est réellement praticable par la voit routière, où du Nord au sud elle se traverse en douze heures et Quinze minutes, pour une distance de 984km. Cependant pour le reste la voie aérienne ou fluviale est à privilégier.

Wellington en est la capitale. Les autres grandes villes sont : Auckland et Christchurch.

D’un point de vue historique, L’histoire de ce pays est l’une des plus courtes du monde, car il s’agit d’un des derniers territoires que l’Homme a découverts. Les Maori ont foulé cette terre entre 1050 et 1300, mais ce n’est qu’en 1642 que les Européens y ont débarqué. De 1788 à 1840, les îles de Nouvelle-Zélande font officiellement partie de la Nouvelle-Galles-du-Sud, cependant le territoire devient par la suite une colonie britannique à part entière, avec la signature du traité de Waitangi, le 6 février 1840. Cette date caractérisant le jour de la fête nationale néo-zélandaise. La Nouvelle-Zélande devient indépendante le 26 septembre 1907 en devenant un dominion, puis accède à la pleine souveraineté en 1947 avec la ratification du Statut de Westminster de 1931. Elle maintient de forts liens avec le Royaume-Uni, ainsi qu’avec l’Australie (qui est le pays anglo-saxon le plus proche et avec qui il partage une partie de son histoire.

La Nouvelle-Zélande est depuis son indépendance une monarchie parlementaire, et est membre du Commonwealth of Nations. Le pouvoir politique est détenu par le Parlement démocratiquement élu.