Faire son autorisation de voyage électronique (AVE) pour le Canada

Du fait de son histoire commune et proche avec la France, le Canada fait rêver. Ainsi, en moyenne, ce sont près de 600 000 de nos compatriotes qui s’y rendent chaque année. Si pour entrer au Canada en tant que touristes, les Français et les citoyens européens peuvent bénéficier d’une procédure simplifiée au travers de l’autorisation de voyage électronique (AVE), cette procédure nécessite néanmoins une connaissance de la réglementation en vigueur afin de ne pas se faire refouler à l’immigration voire à l’embarquement. Nous allons ainsi vous donner toutes les explications vous permettant de faire une demande d’AVE pour le Canada.

 

Le Canada attire en moyenne chaque année près de 20 millions de visiteurs avec une tendance à la hausse prévue pour les années à venir. D’après les dernières études réalisées par l’office national de tourisme du Canada, les Français séjournent en moyenne 13 nuits sur place et y dépensent près de 1000 euros.

La préférence des voyageurs se situe du côté Est avec le Québec et l’Ontario qui concentrent une grande partie des déplacements. Ainsi, près de 70 % des arrivées se font au Québec ou à Montréal, Toronto en représentant 20 %.

Mais depuis quelques années, Vancouver et le Nouveau Brunswick attirent de plus en plus de visiteurs. En outre, le prix faible des dessertes aériennes, la facilité d’entrée dans le pays amène une augmentation des voyageurs…et indéniablement, une augmentation du nombre de personnes refoulées aux frontières et obligées de prendre un vol retour dans le pays d’origine car elles ont mal rempli leur demande d’autorisation de voyage électronique (AVE).

Afin de garantir vos chances de succès, n’hésitez pas à suivre les conseils présents au sein de cet article.

Définition de l’autorisation de voyage électronique (AVE) pour le Canada

Valable uniquement en cas d’entrée au Canada par voie aérienne, l’autorisation de voyage électronique (AVE) est une autorisation d’entrée sur le sol canadien devant être effectuée par les citoyens dispensés de visa, c’est à dire les citoyens des pays qui peuvent entrer sur le sol canadien sans avoir besoin d’effectuer d’autres formalités que cette demande en provenance de pays avec lesquels le Canada a signé un accord de libre déplacement.

Cette autorisation de voyage électronique doit être effectuée par Internet et ne concerne que les voyageurs arrivant au Canada par voie aérienne, les voyageurs n’ayant pas besoin d’obtenir une AVE s’ils entrent au Canada par voie terrestre ou maritime.

L’AVE Canada ne concerne pas les demandes de travail, de résidence ou de durées plus longues de séjour, ces cas particuliers restant soumis à l’obtention d’un visa en bonne et due forme.

canadian-flag-1229484_1920

Quelles sont les conditions requises pour l’AVE ?

L’autorisation de voyage électronique (AVE) concerne les voyageurs désirant se rendre au Canada pour une durée de moins de 6 mois pour un voyage professionnel, des vacances, un voyage d’études ou une visite à des amis ou à de la famille. L’AVE doit ainsi être effectuée avant le vol sous peine de se voir refuser l’accès à l’embarquement.

Les citoyens concernés doivent provenir des pays suivants :  Allemagne, Andorre, Australie, Autriche, Bahamas, Barbade, Belgique, Brunei Darussalam, Bulgarie, Royaume-Uni (dont territoire britannique d’outre-mer admissibles au Royaume-Uni et territoires britanniques d’outre-mer ayant obtenu leur citoyenneté par la naissance, par filiation, par naturalisation en provenance de : Anguilla, Bermudes, Gibraltar, Île Pitcairn, Îles Caïmans, Îles Falkland (Malvinas), Îles Turks et Caicos, Îles Vierges britanniques, Montserrat, Sainte-Hélène), Chili, Chypre, Croatie, Danemark, Émirats arabes unis, Espagne, Estonie, Vatican, les voyageurs doivent posséder un passeport ou un document de voyage délivré par le Vatican, États-Unis (résidents permanents légitimes), Finlande, France, Grèce, Hongrie, Îles Salomon, Irlande, Island, Israël, Italie, Japon, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Mexique, Monaco, Norvège, Nouvelle-Zélande, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Hong Kong, Corée du Sud, République tchèque, Roumanie, Saint-Marin, Samoa, Singapour, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse, Taïwan.

Une fois l’autorisation de voyage électronique (AVE) effectuée, le voyageur la reçoit dans sa boîte mail, généralement en moins de 72 heures. Les autorités canadiennes, votre compagnie aérienne ainsi que le service d’immigration des aéroports canadiens seront immédiatement informés de l’attribution de votre AVE. Il ne sera donc pas nécessaire de l’imprimer.

Sont dispensés de l’autorisation de voyage électronique (AVE), les citoyens canadiens, les voyageurs ayant un statut valide au Canada, les résidents de Saint-Pierre-et-Miquelon, les membres d’équipage, les diplomates, cette liste n’étant pas exhaustive.

airport-731196_1920

Comment passer la frontière avec son AVE ?

Lors d’un passage de la frontière, il se peut dans certains cas que le responsable de l’immigration décide d’octroyer un séjour de moins de six mois consécutivement. Cette procédure rare peut être décidée si les conditions de ressources du voyageur ne sont pas suffisantes pour couvrir l’intégralité de la durée du voyage.

Il n’y a pas de seuil monétaire réellement imposé, l’estimation de viabilité financière se faisant au cas par cas. Mais, une moyenne de 50 euros par jour peut représenter une estimation pragmatique acceptable.

Dans tous les cas, lors du passage en frontière, il convient de respecter les règles suivantes :

  • Ne pas doubler dans la file d’attente.
  • Présenter son passeport.
  • Avoir un comportement approprié. Toujours rester calme.
  • Arborer une tenue correcte.
  • Répondre aux questions posées.
visa-3653492_1920

Quelle est la durée de validité de l’autorisation de voyage électronique ?

La durée de validité habituelle d’une AVE pour le Canada est de cinq ans. Cette durée commence dès l’approbation de l’AVE. Elle peut néanmoins être écourtée lors de l’utilisation d’un nouveau passeport durant la validité de l’AVE ou si le service canadien de l’immigration estime que le voyageur ne répond plus aux conditions d’obtention de l’AVE, sans nécessité pour lui de fournir une justification (condamnation pénale, suspicion de travail sur place…)

L’AVE est valable pour un nombre illimité de voyages durant toute sa durée de validité. Les séjours sur place ne peuvent excéder cependant six mois consécutivement.

Lors du remplissage de l’AVE, le voyageur doit inscrire certaines données concernant son premier voyage. Les données d’un voyage ultérieur ne devront pas être fournies, quand bien même les informations de ce voyage diffèreront du premier. Une nouvelle demande d’autorisation de voyage électronique (AVE) ne sera pas ainsi nécessaire.

passport-2733068_1920

Comment faire son autorisation électronique de voyage (AVE) ?

Pour faire son autorisation électronique de voyage (AVE), il convient d’effectuer le remplissage de son adresse ainsi que de ses coordonnées en validant un numéro de téléphone ainsi qu’une adresse mail de correspondance.

Le remplissage de ces informations débloque d’autres demandes informatives, dont des renseignements sur l’emploi effectué, sur les demandes de visas passées, les condamnations éventuelles, la contamination par la tuberculose et la dépendance aux drogues.

Une fois ces demandes renseignées, le paiement doit s’effectuer ; afin de compenser l’empreinte carbone due au vol, il est possible d’effectuer concomitamment au paiement, un don qui servira à une association. Effectuer ou ne pas effectuer ce don n’entraîne pas de modification de traitement de son dossier.

La demande de l’AVE Canada peut être effectuée par le voyageur directement. Néanmoins, afin de garantir le succès de la demande, il est possible de passer par une société intermédiaire apportant moyennant un coût de service, une vérification des données optimisant en ce sens ses chances de réussite.

aircraft-3702676_1920